8 secrets pour travailler intelligemment

La boîte à outils

Travailler autrement en 2018 ? Qu’en est-il ? C’est la question à laquelle nous allons tenter de répondre.

Cette phrase hante votre esprit :

Le travail acharné est tout ce qu’il faut pour atteindre la réussite personnelle.

Mais est-il toujours utile de travailler dur pour réussir ?

Non ! Travailler trop dur provoque du stress et nous fait perdre nos moyens. On met alors en place des stratégies que l’on pense justes et adaptées. Des stratégies qui au moindre faux pas nous éloigne de nos objectifs. Alors on se sent frustré, impatient, nul.

Oui ! Car pour certaines choses, il faut travailler dur au début et ensuite les choses deviennent plus facile.

Moralité : avoir un travail reste fondamental. Il permet de se transformer. D’accéder à la liberté. De révéler les capacités de chacun. Hélas, travailler dur pour réussir n’est pas suffisant pour garantir la clé du succès.

Oui, il faut travailler dur, mais pas n’importe comment. Vous devez apprendre à travailler différemment, de façon intelligente et sur la durée.

Le facteur chance au boulot

On cherche la plupart du temps à trouver une idée pour travailler moins tout en gagnant (beaucoup) plus. Notre mentalité actuelle est de penser qu’il faut travailler dur, 10h par jour pour mériter ce que l’on gagne. On arrive même à s’en convaincre corps et âme.

… Certains invoqueront la chance .

Alors oui, il y a un peu de chance dans chaque réussite, mais malheureusement, la réussite ne doit en rien être justifiée par la chance. Elle est généralement issue de travail, de volonté et de persévérance.

La chance  est fugace. Le jour où elle est là, il faut la voir. Lui sauter dessus sans trop réfléchir. La saisir au bon moment. Elle ne passe parfois qu’une fois.

Penser autrement

Vous devez accepter le courant que prend votre vie et apprendre à l’utiliser à bon escient. Il arrive pourtant que ce courant ne prenne pas toujours la direction que vous envisagiez, vous amenant sur une pente dangereuse.
Vous devez apprendre à le contrôler. Vous attaquer à de plus grands défis. Avoir une vision plus large. Penser autrement.
Les personnes chanceuses se sont avant tout construit un environnement qui leur a permis d’avoir cette chance.

Travailler malin

Dès le départ, vous devez savoir là où vous voulez aller. Il vous faut apprendre à identifier vos priorités. Vous devez partir avec un objectif clair, précis, détaillé, limiter dans l’espace et le temps. Mais, gardez-vous la possibilité de pouvoir le modifier, car il évoluera. Inévitablement. Sans cela, vous aurez de forte chance de ne pas aller au bout.

Vous rencontrerez des difficultés, des choses auxquelles vous n’aviez pas pensé. Ne soyez pas parfait, ni trop exigeant, cela vous permettra d’en faire davantage. Même si vous vous sentez dépassé, que le résultat escompté n’est pas au rendez-vous, il vous faudra redouter de persévérance.

Rome  ne s’est pas construit en un jour…

…Mais, la ville de Rome n’est pas parfaite. Quand j’y suis allé, il y a un an et demi, la fontaine de Trevi était en rénovation. Aujourd’hui, mes amis me narguent avec leurs belles photos. Adieu, bâches. Bonjour, cascatelles.

Vos priorités

Une fois vos priorités identifiées, vous devez être organisé. Il est impératif de se fixer un temps pour faire les choses. Plus le cerveau est focalisé, plus il sera performant.

Comme pour mes séances d’entraînement sportif, j’ai transposé la méthode dit “Tabata” à mes séances de travail. Certains l’appelleront la méthode Pomodoro . Dans les deux cas, cela consiste à composer votre journée de travail entre des périodes de travail intensif, accès sur un groupe d’actions spécifiques, et des périodes de repos.

Après avoir testé la méthode sous plusieurs angles, il s’avère que je suis plus productive et concentrée, lorsque j’organise mon travail de la manière suivante (sachant que je suis indépendante et que je travaille à mon domicile) :

Ma méthode :

⚽ Ma journée type est comprise entre 4h30 et 6h de travail maximum ;

 Je la découpe en plage horaire de travail de 1h30, soit entre 3x1h30 et 4x1h30 ;

 Chaque plage horaire est à son tour divisée par 3, soit 30 minutes par session ;

⚾ Chaque session se décompose par 25 minutes de travail actif et 5 minutes de pause ;

 A chaque fin de plage horaire, soit au bout d’1h30 de travail, je fais une pause de 15 minutes ;

 Je change ensuite complément d’activité, quitte à y revenir lors de la plage horaire suivante, si cela est nécessaire. Je me suis rendu compte que changer d’activité régulièrement me permettait d’être plus productive et créative. Et surtout que cela m’évitait de déborder sur les 5 minutes de pause.

 Pendant ces 5 minutes de battement, je casse complètement le rythme.

  • Je quitte mon poste de travail pour changer d’activité.
  • J’alterne entre des exercices physiques (pompes, tractions). Quelque chose qui pulse. Qui met mon mental en pause. Je me concentre uniquement sur le corps.
  • Je fais des étirements, pour soulager les mauvaises postures qui s’installent inconsciemment.
  • Et lorsque mon activité nécessite un peu plus de créativité, je prends mon café ☕ et je fais une courte méditation à l’aide de l’application “Mindful attitude”.

Cette routine de travail, j’avais commencé à la mettre en pratique lors de mon activité salariée. La seule petite différence : je ne faisais pas de pompes ou tractions . Des exercices plus discrets.

 À vous de tester ce qui vous convient le mieux.

Une discipline de travail

Vous devez mettre en place une discipline de travail, et non une liste infinie d’objectifs comme si vous écriviez votre lettre au père noël.

Commencez par faire des actions qui vous rapprocheront le plus prêt de votre objectif. Des actions avec un impact fort. Pourquoi pas, devenir un adepte du 80/20 : 80 % résultats, 20 % actions.

travailler autrement

Vous allez devoir apprendre à consacrer votre énergie à ce que vous pouvez contrôler. Toutes les batailles ne pourront être gagnées et vous ne devrez pas vous engager avec le même tonus sur tous les fronts. Vous développerez ainsi le sens du sacrifice et vos choix seront réfléchis et conscients.

Penser que tout contrôler est nécessaire pour entreprendre quelque chose est une erreur. Penser que ce serait la base du chemin de la réussite est une hérésie.

Il est impossible de tout maîtriser et tout contrôler. Il faut savoir faire le tri et se concentrer sur le réel cercle d’action.

Être patient

Vous apprendrez ainsi à surmonter les difficultés et ne vous arrêterez pas au premier obstacle .

Néanmoins, à certains moments, il vous faudra savoir attendre. Laisser les idées germer, mûrir. Agir à contre-courant. Être encore plus créatif.

Vous devrez chercher à constamment vous améliorer. Pourquoi ne pas s’attaquer à de nouveaux défis ? Cela renforce le caractère.

Vous devrez oser vous remettre en question. Cela permettra d’augmenter votre productivité personnelle. En cherchant à vous comprendre, à comprendre les autres et à être compris.

Ayez conscience de vos défauts, ne vous mentez pas. Posez à plat ce que vous pouvez faire, ce que vous voulez faire. Listez vos propres compétences, vos qualités et vos lacunes.

Jouer avec l’espace

  • Tirez partie de votre entourage. Des capacités de chacun. La différence crée les idées.

Je vous rappelle que nous vivons au sein d’une communauté. Une communauté organisée. On a beau s’en plaindre, mais nous n’avons pas d’autre choix que de nous y intégrer. Nous adapter. Nous avons besoin les uns des autres. Du travail des uns et des autres. Nous n’avons pas tous les capacités de nous satisfaire dans tous les domaines.

Il vous faudra investir dans les autres. Créer un environnement de confiance.

  • Autant que possible ayez un environnement de travail idéal. Pour cela, il va falloir penser à re designer votre espace.

Quelques petites modifications devraient suffire :

  • L’éclairage : ayez un espace de travail exposé à la lumière ☀ naturelle. Vous serez plus performant et vos nuits de sommeil vous en remercieront. Si vous avez besoin d’être plus créatif, optez pour une lumière un peu plus tamisée.
  • L’espace : délimiter différents types d’espaces. Pour travailler sur l’ordinateur, pour écrire, pour téléphoner, pour échanger avec des visiteurs, des collègues, des espaces sans bruit pour ne pas être distrait.
  • Le décor : quelques plantes , tableaux, photos. Un peu de couleur  : du bleu pour stimuler l’intellect, du vert pour vous calmer, du jaune pour stimuler votre créativité.

Mais ne faites pas d’impasse !

Et à un moment dans tout cela, vous devrez apprendre à dire “stop” ⛔ et à vous ressourcer. Plus on est en forme, meilleur est le travail.
Prendre soin de soi autant sur le plan physique, mental, spirituel, affectif, social.

Il faudra ensuite s’armer de pensées positives et de volonté. Tel est le secret de la réussite. Surtout y croire !

Vous devrez trouver vos propres règles de vie et vous y tenir. Quitte à en rajouter au fur et à mesure.

Car ne l’oublions pas : la vie n’est pas figée, elle est en constante évolution et mouvement .

Le monde déteste le changement,
c’est pourtant la seule chose qui lui a permis de progresser.

Charles F. Kettering

 

N’oubliez d’en parler à vos collègues. Partagez cet article !

3 Comments

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Scroll Up