Corps et mental : un équilibre capital

cesser ruminer passé

Aujourd’hui, vous venez de prendre conscience que quelque chose ne va plus. Depuis quelques mois, vous n’arrêtez pas de ruminer le passé : erreurs, déceptions amoureuses, problèmes au travail, etc. Un lavage de cerveau serait la seule solution envisageable. Ne prenez pas de décision trop hâtive ! et celle-ci est bien trop radicale. Il serait bien dommage de perdre les beaux souvenirs que vous avez emmagasiné tout au long de votre vie. Je vous l’accorde, il n’est pas toujours facile de savoir comment s’y prendre. Partons à la chasse aux idées noires, à l’auto dépréciation, à l’anticipation anxieuse et à toutes ces choses qui hantent votre esprit.

Cessez de nourrir la bête.

Se lamenter de façon répétitive est une manière de répondre à un stress profond. Vous éprouvez des regrets personnels qui vous poussent à la mélancolie, aux pensées négatives, au rejet de soi. Quoi de plus normal que d’avoir des regrets.

En ce moment, je regrette de ne pas avoir suffisamment appris l’anglais à l’école. Après 7 ans de pratique, je suis bien incapable de faire une phrase de plus de 4 mots sans trébucher sur le 3e. Longtemps, j’en ai voulu à mes professeurs. J’ai eu honte de moi. Soit ! Par rapport à ce que vous vivez en ce moment, cet exemple peut sembler insignifiant. Pourtant, cela me pourrit toujours la vie. À chaque fois que je pars en voyage à l’étranger (souvent – j’adore voyager), c’est la même chose : mon cerveau tourne au quart de tour. Jour et nuit.
« Je suis nulle, je ne vais jamais y arriver ». Blablabla.

Satané mental, tu vas arrêter d’envahir mon espace vital.

Pour esquiver ces situations désagréables, vous ne devez plus :

  1. Céder à la facilité : « J’ai raté…, alors je rate tout ». Et alors ! cela n’en fait pas une généralité. Il est trop facile de se laisser porter par des conclusions hâtives ou globales sur des faits ponctuels.
  2. Vous sentir responsable des actions d’autrui : « Cette semaine, ma collègue m’a annoncé qu’elle démissionnait. Ce doit être de ma faute. Je suis une horrible personne ». Je suis prête à parier que vous ne faites pas partie de l’équation.
  3. Retenir le négatif et oublier le positif. Ce n’est pas parce que la journée fût mauvaise que toute la semaine l’est.

Vos pensées négatives ne doivent pas accaparer votre bonheur.

5 minutes de pratique quotidienne pour libérer l’esprit et le corps

Si vous souhaitez retrouver un mental d’acier qui ne cède pas au moindre coup dur, suivez ces quelques conseils et inspirez-vous des sources suivantes :

À vous de jouer.

Si vous avez aimé, partagez !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Scroll Up