Sélectionner une page

Il est maintenant temps pour vous de connaître la vérité sur les compétences comportementales

Publié le 09/07/2020 | Skills

Savoir se contrôler, gérer son stress, être ouvert, … sont autant de compétences comportementales qui en disent long sur la manière dont un individu est prédisposé à agir face à une situation quelconque.

Mais d’après vous, ces compétences ont-elles un impact direct sur notre manière de communiquer avec les autres ?

Découvrez toutes ces compétences qui influencent nos relations privées et sociales.

Quelles sont les compétences comportementales ?

Les compétences comportementales ou soft skills se distinguent de la sorte :

  • Les compétences personnelles ;
  • Les compétences sociales ;
  • Les compétences méthodologiques.

Les compétences personnelles sont les compétences qui vous distinguent en tant que personne autonome.

Les compétences sociales sont les aptitudes qui vous permettent d’améliorer vos relations interpersonnelles, de vous sentir bien, d’obtenir ce que vous souhaitez dans la vie. Ces comportements sont nécessaires pour interagir et se lier avec les autres de façon efficace et mutuellement satisfaisante.

Les compétences méthodologiques sont les capacités techniques issues de vos expertises. Elles couvrent non seulement le spectre personnel, mais entrent également en compte dans la pratique professionnelle.

Le contrôle de soi

Le contrôle de soi est une des premières compétences comportementales à développer. En effet, cette capacité permet de maîtriser ses émotions et ses besoins impulsifs.

Il s’agit d’un excellent indicateur de sérénité en période de stress, de colère ou d’euphorie.

Les personnes naturellement calme et joyeuse sont dotées d’un grand contrôle de soi.

La gestion du stress

La gestion du stress est un comportement qui permet de résister à la pression et au stress.

Cependant, bien que chez certaines personnes cette faculté semble naturelle, savoir gérer son stress est un défi permanent.

L’optimisme

L’optimisme est le troisième grand pilier des compétences comportementales. Cette aptitude permet de conserver une attitude positive peu importe la situation vécue, d’être plus persévérant(e), de réaliser des objectifs même difficiles, d’être toujours enthousiaste.

Néanmoins, cette compétence peut être particulièrement difficile à tenir même chez les personnes qui prennent les choses du bon côté en période de grand stress.

La capacité relationnelle

La capacité relationnelle est l’aptitude à créer des liens solides et positifs. Le sens du relationnel aide les personnes à créer des réseaux formels ou informels, mais aussi à établir de bons rapports basés sur la confiance avec autrui.

Cette compétence est à la fois avantageuse pour vous et pour les autres.

La flexibilité

La flexibilité est une capacité que chaque personne devrait développer. En effet, elle permet de s’adapter à toute nouvelle situation, de gérer plusieurs demandes à la fois, de changer ses habitudes, etc.

Dans la mesure où vous pouvez vous adapter à n’importe quelle situation, cela aura une influence notable sur la perception que les autres ont de vous.

flexibilité

La capacité d’influence

La capacité d’influence est l’aptitude à persuader efficacement les autres. Les plus grands leaders réussissent à créer l’adhésion chez les autres grâce à des méthodes indirectes d’influence.

Peut-être que sans vous en rendre compte, vos contacts proches vous sollicitent pour des conseils sur des problèmes particuliers.

La capacité d’innovation

La capacité d’innovation, quant à elle, est l’aptitude à impulser des idées originales et à être ouvert à de nouvelles informations.

Dans un monde en constante évolution, la capacité d’innovation permet de trouver des idées dans des sources diverses et variées, de développer son sens critique, de trouver plus facilement des solutions adaptées.

L’empathie

L’empathie est la capacité à comprendre une situation, ou le ressenti des autres. Cette faculté est importante, car elle permet de ne pas impacter vos relations humaines lorsque des individus sont confrontés à des situations éprouvantes.

La capacité d’intégration

Les structures sociales sont souvent difficiles à percer, notamment si vous intégrez un nouvel environnement (changement de région, nouveau club de gym, etc.).

L’intégration ne signifie pas simplement adhérer aux conventions en vigueur. Elle est un signe d’intelligence.

émotions

L’ouverture à la critique

Être ouvert à la critique signifie que vous ne réagissez pas de manière impulsive ou émotionnelle à des situations inconfortables.

Celui ou celle qui accepte la critique (bonne ou mauvaise) et qui l’utilise de manière constructive aura tendance à mieux réussir.

La connaissance des autres

La connaissance des autres repose sur la faculté de pouvoir évaluer les gens le plus correctement possible en fonction de certains indices. Cette capacité est très pratique dans la vie quotidienne et déterminante pour la connaissance de soi.

De plus, la connaissance des autres permet d’appréhender correctement les individus et d’entrer dans des relations plus profondes.

Cette liste est bien évidemment incomplète, car plus la variété des traits humains est grande, plus les compétences comportementales sont vastes.

Mais est-il vraiment nécessaire de développer ses compétences comportementales ?

Comme vous pouvez le constater, nos comportements ne se limitent pas seulement à nos actions. Ils déterminent également toute notre chaîne de pensées et nos attitudes.

Les compétences comportementales sont humaines et se vivent tout au long de la vie d’un individu. Et bien qu’une personne ne soit pas simplement la somme de ses comportements, les comportements sont la seule chose que nous pouvons observer.

C’est pourquoi, à mon sens, il me semble nécessaire pour améliorer notre communication interpersonnelle, non pas de travailler uniquement sur nos compétences comportementales, mais également sur le contexte dans lequel elles évoluent. Car chaque situation fait jaillir en nous des comportements qui lui sont propres.

Nos motivations personnelles sont influencées par notre milieu familial, social et professionnel.

Les compétences comportementales prennent du temps à développer et ne s’apprennent qu’avec des prises de conscience.

Ainsi pour améliorer votre manière de communiquer avec autrui, je vous invite à réfléchir sur les motivations de vos comportements, les obstacles à leur démonstration, les émotions associées à des comportements attendus.

Car une compétence comportementale ne peut se développer et être évaluée qu’en situation !

stéphanie arlt créatrice passionnée

Bienvenue chez Scantout,

Depuis 2016, je suis infopreneuse sur le Web.

Spécialisée dans la création de contenu, je crée des supports pédagogiques, visuels et ludiques.

Mon sujet préféré : la communication.

Stéphanie

0 commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

souscrire newsletter

Scantout vous informe !

Pour recevoir le 4e mardi du mois les dernières mises à jour du site, rejoignez ma liste de diffusion.

You have Successfully Subscribed!

Tous les 4e mardi du mois, je reçois dans ma boite mail les derniers articles.

derniers contenus

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This