Comment arrêter de se justifier continuellement ?

arrêter de se justifier

Comment est-il possible d’arrêter de se justifier continuellement ? C’est la question que vous vous posez en ce moment.
Pourquoi m’arrive-t-il de me sentir mal à l’aise lorsque j’essaye d’expliquer mon point de vue ou un problème ? Alors que j’ai juste l’impression de défendre ma position ou même simplement de répondre au problème.

Vous en avez marre que l’on vous dise : “ Ne te justifie pas ! ”, ou encore d’entendre quelqu’un parlez de vous, en disant : “ Elle se justifie toujours ”.

Peut-être n’avez-vous jamais eu le droit, par le passé, de vous exprimer et vous ressentez ce “ne te justifie pas” comme une interdiction de parler. Et pourtant, vous ne souhaitez que dialoguer avec votre entourage, car c’est ce que vous aimez faire.

Cela explique peut-être le pourquoi de ce besoin vital de vous sentir écouté, mais aussi de devoir constamment argumenter votre position pour justifier toute situation dans laquelle vous vous sentez peut-être l’auteur fautif dans le regard de l’autre.

Ce qui n’est pas forcément une réalité pensé de la part de votre entourage !

Vous êtes conscient du problème. Hélas, vous éprouvez ce besoin irrépressible d’expliquer à l’autre pourquoi vous vous comportez de cette manière plutôt que d’une autre, pourquoi vous n’êtes pas venu la dernière fois, pourquoi vous préférez ceci à cela, …

D’une certaine manière, vous avez tendance à sur-analyser puis à sur-interpréter. Vous avez l’impression de devoir déminer le terrain pour l’autre, de peur qu’il s’imagine que vous puissiez de votre côté imaginer des choses, dans de pareilles situations.

Ah… Mais quelle prise de tête !

Comment est-il possible de vouloir se faire autant de mal consciemment ?

Ce pouvoir s’appelle un comportement autodestructeur, tout simplement. Des actes destructeurs. Une sorte d’habitude. D’addiction.
Ce qui vous motive est ce besoin de vous justifier, alors que vous tentez d’expliquer pour rassurer. Mais est-ce le cas ???

Non, bien entendu. Cela vous énerve profondément. Vous perdez vos moyens. Vous tombez rapidement dans une tentative de dénégation proche du balbutiement. Tout à fait pathétique !

Ce comportement autodestructeur est en quelque sorte un système d’auto-punition en réponse à un échec personnel, réel ou perçu. Vous êtes fragile. Vous devez sortir de cette spirale infernale.

Hélas, vous ne le faites pas. Résultat des courses, vous ne savez plus trop quoi en penser. Est-ce un besoin de contrôler ce que les autres pensent de vous, ou un trop-plein d’empathie ?

Il vous manque une étape : la compréhension. Comprendre ce comportement, c’est enlever le superflu pour que l’ensemble soit magnifique. Et la magie s’opère. Vous ne tendez plus le bâton pour vous faire battre.

Voici un peu d’aide pour comprendre ce comportement autodestructeur et tenter de l’éradiquer à tout jamais.

Pourquoi je me justifie sans cesse ?

  1. Montrer de la sécurité ;
  2. Donner une bonne image ;
  3. Me faire aimer ;
  4. Apporter un peu de rationalité (ou du moins essayer) à mes actions ;
  5. Remplir un vide ;
  6. Par réflexe, une habitude dont je ne me rends même plus compte ;
  7. Par manque de confiance ;
  8. Je me sens coupable (de manière inconsciente) ;
  9. Pour me donner de l’assurance.

9 raisons qui me sont rapidement venues à l’esprit. Si vous en voyez d’autres qui pourraient expliquer ce comportement, n’hésitez pas à me les mentionner en commentaire.

Pourquoi vous ne devriez pas vous justifier.

Simplement, car vous n’avez pas à expliquer vos priorités de vie ou demander pardon pour quelque chose que vous ne regrettez pas. Respecter les croyances personnelles des autres est nécessaire, mais ce n’est pas pour autant que vous devez les accepter.

Ce qu’il faut, c’est être honnête avec soi-même et être responsable de sa vie.

Se justifier, c’est :

  • Limiter vos chances de succès ;
  • Répondre à une question qui n’a pas été posée ;
  • Afficher ses limites ;
  • Se mettre en position de faiblesse, surtout en cas de mensonge ;
  • Evoluer de la justification vers l’argumentation ;
  • Donner le bâton pour se faire battre ;
  • Donner un message confus ;
  • Risquer un malentendu ;
  • Risquer d’être manipulé ;
  • Montrer des signes d’hésitation ;
  • Etc.

 

C’est bien beau tout cela, mais concrètement, quelles sont les solutions possibles pour que j’arrête de m’auto-détruire ?

Il existe une solution. Je l’affiche, mais vous ne la voyiez pas. C’est mon plus grand sourire. Quoi ???? Oui, vous avez bien lu. La prochaine fois que vous vous sentirez obligé de répondre “oui” ou “non”, tentez un sourire. Juste pour voir.
Je le conçois. Ce n’est pas si simple et sans doute insuffisant. Mais c’est la première étape d’un long processus.
Ce sourire vous permettra de déstabiliser la personne en face de vous, qui vous connaît ou qui a réussi à identifier en vous cette faiblesse. Vous gagnerez du temps pour ne pas céder à l’irrépressible envie de faire ce pour quoi vous êtes ici :

ARRÊTER DE VOUS JUSTIFIER.

Exprimer un moment de silence. Écoutez-vous. Si vous arrivez à vous auto-justifier, vous éprouverez moins le besoin de le faire pour les autres.
Apprenez à expliquer vos décisions. On ne justifie pas le pourquoi du comment. On prévient du problème.
Attendez que l’on vous invite à donner une explication avant de vous embourber.

Et retenez ceci :

 

Tout acte porte en lui-même sa justification.

Citation de André Breton ; Manifeste du surréalisme (1924)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Scroll Up